La mastite

 

 

 

 

Beaucoup de mamans seront confrontées à cette inflammation durant la période d’allaitement et c’est de cette inflammation bien précise (mastite d’allaitement) dont il est question ici.

 

J’ai fais plusieurs mastites durant mes allaitements. Certaines sont passées toutes seules avec quelques gestes de précautions, d’autres ont été très douloureuses et une a dégénérée complètement en abcès !

Je vais vous transmettre ici tout ce que je sais là-dessus.

 

Un engorgement des seins peut se produire à la montée de lait, les premiers jours après l’accouchement, le temps que le bébé tète bien. Nul besoin de s’affoler si ce n’est de le mettre au sein le plus souvent possible, de masser l’aréole pour détendre les tissus et offrir une meilleure prise à son enfant ainsi que de masser un peu le sein engorgé sous la douche chaude pour faire s’évacuer le trop plein.

 

Attention ! On n’utilise surtout pas de tire lait !

Plus vous tirez, plus l’organisme pense que le besoin augmente, plus il va fournir !

Normalement, tout cela rentre dans l’ordre au bout de quelques jours.

 

Pensez à bien positionner bébé lors de la tétée (voir mon document précédent sur l’allaitement), attention aux crevasses, sources d’infections.

 

Je dirais que les moments les plus probables où vous allez être sujettes à faire des mastites sont autour des périodes de croissances de bébé mais ce n’est pas une obligation.

 

Soit environ vers 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois et à un an, cela pendant quelques jours.

 

Bébé va réclamer et réclamer toute la journée et la nuit !

 

Votre corps ne pourra pas satisfaire la demande, il va lui falloir un peu de temps pour s’ajuster. C’est un moment où on peut se sentir « déprimée » car on a l’impression de ne pas être à la hauteur. Ne culpabilisez surtout pas, c’est pour tout le monde pareil.

Reposez vous le plus possible.

Le problème arrive en général au moment où votre production de lait va être optimale car hyperstimulée par le bébé et que celui-ci reprend un rythme de tétée normale (72h environ).

L’organisme produit beaucoup mais l’enfant ne tète plus assez, l’engorgement apparaît. Reprenez les conseils ci-dessus et si besoin tirez votre lait tout juste ce qu’il faut pour désengorger le sein mais surtout ne le vider pas.

Si la mastite aigüe apparaît :

 

-Fièvre au-delà de 39°c, syndrome grippal avec frissons, grande fatigue, grande douleur dans le sein, rougeur localisée dans le sein…

 

N’attendez pas ! C’est l’erreur que nous faisons toute !

 

Vous n’allez plus pouvoir vous lever de votre lit tellement vous serez fatiguée, mettez votre entourage à contribution.

Allez voir votre médecin très rapidement ou faites le venir.

S’il vous donne des conseils dangereux comme on a me les a  donné, par exemple s'il vous dit :

« arrêtez d’allaiter ou mettez des compresses chaudes… »

 

AU SECOURS ! SURTOUT PAS!

 

N’arrêtez surtout pas d’allaiter, au contraire.

Changer les positions d’allaitement, mettez bébé de sorte que sa lèvre inférieure soit dirigée vers le côté à drainer (le côté qui fait mal).

Mettez des compresses froides sur le sein et prenez IMMEDIATEMENT les posologies d’homéopathie suivante en dehors des repas et sans consommation de menthe pendant toute la durée de la prise (y compris dans le dentifrice !)

Je ne suis pas médecin, je ne peux pas prescrire, la liste ci-dessous est donc simplement un conseil qui m’a « sauvé » plusieurs fois et qui m’a été donné par ma sage femme.

 

GRANULES de RANA BUFO 5CH

5 granules 3 fois par jour pendant 5 jours

 

GRANULES de HEPAR SULFUR 15CH

5 granules 3 fois par jour pendant 5 jours

 

GRANULES de APIS MELLIFICA 9CH

5 granules 3 fois par jour pendant 5 jours

 

GRANULES de BRYONIA 9CH

5 granules 3 fois par jour pendant 5 jours

 

 

Normalement, avec tout ça, tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement, vous allez vous en rendre compte très vite.

 

….Si la mastite dégénère parce qu’elle a traînée, malheureusement, alors elle peut se transformer en abcès. La douleur va être vraiment très intense et ça pulse.

Ici vous n’avez plus le choix que de vous rendre vite à l’hôpital et de suivre les directives du corps médical car c’est dangereux, cela peut aboutir à une septicémie…

 

Malgré tout, je tiens à vous raconter mon histoire pour démontrer la puissance des produits naturels…

 

3ème enfant, 8ème mois d’allaitement, ma mastite dégénère, l’abcès s’installe, une douleur juste insupportable.

Je me rends à l’hôpital, il est 14h, les médecins veulent me garder et m’opérer dans la soirée : pose de mèches et drainage du sein donc arrêt d’allaitement, médicament pour arrêter la montée de lait.

 

Ma réponse fût claire : NON. 

Je suis un peu têtue mais je préfère avoir un deuxième avis médical.

 

Je pars pour les urgences d’un autre établissement. Le diagnostic tombe: il faut opérer. J’entame une négociation avec le médecin. C'est-à-dire que je lui demande combien de temps réellement il me reste avant d’avoir de sérieux gros problèmes et être obligatoirement opérée ! Il me dit : « une semaine maximum, mais vous verrez, on vous opérera dans une semaine ».

 

Ok il me reste une semaine pour faire passer ça ! J’y crois fermement !

 

Je me plonge dans mes livres, je cherche sur internet, finalement je fais ce que je connais : cataplasme d’argile verte et homéopathie.

Je sais que le lait est stérile même si l’abcès est là, bébé peut continuer de téter sans problème pour lui, il n’y a aucun risque, d’ailleurs il doit continuer de téter car il est lui-même une partie du remède.

Donner à téter quand on a le sein rouge très douloureux est l'une des plus grandes souffrances physiques que j'ai eu à supporter…je vous souhaite de ne jamais connaître ça !

Il faut être bien accrochée, vous ne pouvez pas empêcher les larmes de couler sur votre visage ! Mais le mental est incroyablement fort lorsqu’on est convaincue !

 

Il n'y avait pas d’amélioration au bout de deux jours et la douleur était insupportable.

…Et c’est là qu’un produit miraculeux fait son entrée!

Je vais faire des cataplasmes avec du miel de Manouka.

(Toute la description de ce miel et ses bienfaits sont dans l'onglet: astuces santé).

Du miel étalé sur des compresses que j'ai changé sur le sein toutes les 2h, de jour comme de nuit et que j'ai mangé également !

Il y a eu une légère amélioration au bout de deux jours puis une amélioration très nette au bout de 4 jours. Quel soulagement ! Au bout d'une semaine j'étais totalement guérie.

 

Lorsque je suis retournée à mon rendez-vous de contrôle à l’hôpital, le médecin (qui était différent du premier) n'a pas compris. Il me dit « ça ne devait pas être un abcès qu’on vous a diagnostiqué car un abcès ne guérit pas comme ça… » (Mais oui bien sûr!)

Je lui explique ce que j’ai fais, je sens son regard d'approbation, c’est un médecin africain, il me dit ok. Je sens qu’il est d’accord avec moi, mais en tant que médecin, il ne peut pas me le dire autrement qu’à travers un regard et remettre en cause les traitements médicaux.

 

Mère Nature nous donne des solutions à chaque problème, essayons de nous fier à notre instinct! Si nous avons suffisamment confiance en nous, tout en laissant toujours ouverte une porte de secours et en ayant du discernement, alors il faut tenir sa position car nous sommes des femmes, nous sommes fortes, nous sommes sacrées, nous sommes La Vie et au fond de nous, nous savons!

mastite1.png
mastite2.png
mastite3.png
mastite5-1.jpg
mastite6.jpg
mastite7.jpg
Rédigé et Publié le 02/04/20 par hevaventur.com