DIRES ET RESSENTIS NEFASTES PENDANT LA GROSSESSE

Donner la vie est certainement l’une des plus belles choses au monde.

Aujourd’hui, cet acte magnifique et sacré a perdu de sa magnificence. Parce que concevoir un enfant n’est pas « pensé » à l’avance, non pas tant qu’il arrive « par hasard » mais surtout qu’il est souvent conçu soit égoïstement soit dans la débauche soit dans l’ignorance.

 Loin de moi tout jugement, ceci n’est pas une leçon de morale, je n’en serai pas digne, mais un avertissement après mûr enseignement en la chose.

Cet enseignement, je ne l’avais pas au moment de mes grossesses donc c’est avec beaucoup d’humilité que je me permets ici de vous livrer cette sagesse.

 

Les magazines recèlent de recettes pour femmes enceintes de manière à constituer pour maman et bébé le meilleur apport vitaminique journalier et c’est super! Cela dit, il serait regrettable de ne pas parler ici d’un autre type d’alimentation tout aussi important :

 

Tout ce que vous dites ou ne dites pas, toutes vos pensées, toutes vos actions pendant la grossesse s’engramment dans le bébé.

 

Il va de soi que nous sommes des êtres émotionnels et qu’il n’est pas envisageable de supprimer nos émotions. Là n’est pas le but. Par contre, être prudent sur nos états de colère, de tristesse, de nos idées plus ou moins sombres, des non dits…ça c’est à notre portée !

Nombre de mères vivent dans des conditions insalubres ou sont maltraitées, quand d’autres, pour diverses raisons, se maltraitent elle-même, malheureusement.

 

Comme le précisait Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov :

« rien ne sert de chercher les meilleurs médecins du monde pour l’enfant ensuite, les blessures faites sont faites*.

Les femmes conçoivent des criminels ou des bandits, en concevant un enfant sous l’emprise de l’alcool, en étant violentée pendant la conception, en vivant une grossesse dépravée psychiquement et physiquement. Les mères devraient être prise en charge par la société dés le départ, c’est ça la priorité. »

*Les blessures ne sont pas toutes irréversibles, heureusement, des thérapeutes qualifiés se chargent de trouver et d’enlever la charge énergétique négative que la mère a déposé dans son enfant pendant sa grossesse. Mais si on peut éviter c'est quand même mieux.

Les maux de l’enfant sont le reflet direct de l’état de la mère pendant sa grossesse, son accouchement et son comportement de vie avec son petit.

Le proverbe mieux vaut prévenir que guérir prend ici tout son sens.

Dés la conception, évaluer le « pourquoi » je veux un enfant. C'est-à-dire, est-ce pour mettre au monde un être d’amour, donner à une petite âme la chance de venir s’incarner ici et de pouvoir se réaliser pleinement, construire une famille dans le but de partager de l’amour, ou est-ce pour faire comme les autres, pour faire une expérience, pour avoir plus d'attention…ou tout autre chose validant inconsciemment un besoin.

Vouloir aimer, éduquer et sublimer un enfant, consiste, en fait, à le concevoir pour lui et uniquement pour lui. Sans projections de nos souhaits et nos désirs sur lui et sans commander ses croyances. Vouloir accueillir un petit être pour lui donner la chance de venir réaliser ses souhaits d’âmes, le soutenir dans ses démarches, lui permettre d’accéder à son plus haut potentiel tout en sachant que nous avons un rôle intermédiaire.

« Ne vous trompez pas ! Un enfant ne vient pas au monde pour réaliser vos rêves. Il n’est pas né pour être ce que vous n’avez pas pu être…Il est né pour être lui-même. Laissez-le s’envoler et rêver pour qu’il puisse être heureux d’être lui-même.» (citation)

La grossesse n’est pas une maladie mais elle nécessite repos, paix de l’âme, affection, beauté, calme…

 

C’est en aidant les mères du monde entier à agir pour elles mêmes, du mieux possible pendant leur grossesse, puis, ensuite, dans l’éducation de leurs enfants et en se faisant aider par des thérapeutes qualifiés pour libérer toutes les blessures de lignées, entre autres, que la face du monde changera. Inévitablement, la Terre sera peuplée d'êtres conscients et lumineux, apportant une autre vision de l’humanité.

 

Préparer psychiquement et matériellement l’accueil d’une petite âme n’est pas anodin.

Je vous conseille vivement le livre suivant 

https://www.prosveta.fr/une-%C3%A9ducation-qui-commence-avant-la-naissance

Il en existe beaucoup d’autres sur le même thème, n’hésitez pas à trouver celui qui vous convient le mieux !

 

Je souhaite à toutes les mamans une grossesse la plus parfaite possible, pour son bien être et le plus grand bien être de tous.

Rédigé et Publié le 02/04/20 par hevaventur.com