Quoi de plus naturel que d’allaiter son enfant…

et pourtant…

 

Les médias et leurs effets de mode ainsi que le corps médical parfois trop strict, empêchent souvent les femmes de croire en leur capacité innée à pourvoir aux besoins de leur enfant.

 

Je m’adresse ici aux mamans ayant des bébés nés à terme sans problèmes particuliers.

D’autres cas spécifiques méritent une réponse spécifique de la part de professionnels compétents.

 

On a mentalisé complètement ce processus naturel et coupé l’intuition des mamans.

 

Est-ce que la lionne, la chienne ou la baleine se demande si son lait va être assez nourrissant, la meilleure position ou combien de fois par jour il faut allaiter ?

 

Comme on a fait croire pendant des années à la femme que le lait de vache était meilleur pour son enfant que le sien, on l’a dépossédée de son pouvoir, au point de la faire culpabiliser !

Et maintenant, qu’on s’aperçoit que le lait de vache c’est bon pour le VEAU (forcément !), que les enfants ont développés des allergies, que le manque du lien a des répercussions psycho émotionnelles négatives…on tente de promouvoir un peu plus l’allaitement maternel.

On prône les vertus pour maman et bébé, les avantages, on parle de statistiques françaises inférieures aux autres pays…

Faisons donc culpabiliser les mères encore un peu plus !

Reprenez votre pouvoir, personne n’a à vous dire ce que vous devez faire !

Le vif du sujet :

 

Les seins se préparent à l’allaitement durant la grossesse (plein de sites sont très bien faits pour expliquer avec schémas à l'appui).

Lors de l’accouchement, avec la libération d’hormones spécifiques, le mécanisme est enclenché.

Pour un accouchement habituel à l’hôpital, par exemple, si tout se passe « bien », (c'est-à-dire que ni le bébé ni la maman ne sont en souffrance et qu'ils n'ont pas besoin de soins particuliers), alors demandez le « peau à peau » immédiat !

Bébé nu contre vous, sous une couverture et proche du sein, il sait trouver le chemin et tète immédiatement.

C’est un moment magique, réconfortant pour lui et il va stimuler déjà la mise en place d’un bon allaitement.

Il peut rester comme ça assez longtemps, aucun problème. Le corps médical coupera le cordon plus tard, le pèsera, effectueront les tests habituels et l’habillera dans un second temps, ça ne presse pas !

N’oubliez jamais que c’est votre enfant, c’est vous qui décidez et personne d’autres que vous ne sait ce qui est le mieux pour votre tout petit.

Après la délivrance du placenta et la fin de surveillance, on vous remontera dans votre chambre.

Vous allez pouvoir boire et manger et faire connaissance plus amplement avec ce magnifique petit être.

Laissez le se reposer mais vous allez voir… il n’a nullement envi de se reposer dans son berceau !

 

Pendant 9 mois il a été au chaud, nu dans un liquide tout doux où les caresses à travers la paroi du ventre étaient tout juste perceptibles, le son et la lumière étaient feutrées, la douleur et la faim inexistantes, enveloppé jusqu’à être totalement à l’étroit.

Il se retrouve tout à coup sous des couches de textiles, il fait froid (à moins d’accoucher sous serre avec 37° ambiant), le toucher est brutal pour lui, la lumière et le son sont agressifs, il est allongé sur le dos, étendu, dans un berceau trop grand (oui même si ça vous paraît minuscule !) et qu’est ce que c’est cette douleur à l’estomac… ? Tout était pourvu dans le ventre de maman, les besoins étaient comblés sans rien demander !

 

Lové contre vous c’est là qu’il sera le mieux mais je sais que les mamans aussi ont besoin de récupérer, chacune fait de son mieux. Ne culpabilisez jamais.

Proposez lui le sein rapidement et dès les premiers signes d’agitations et s’il ne tête pas franchement au tout début, persévérez. Il n’y a pas de normes, un bébé au sein tête quand il veut, autant qu’il veut.

S’il vient de téter pendant 30 min, s’endort et réclame 5 min après donnez lui ! Le corps médical vous dira le contraire, c’est certain, faites donc confiance à votre intuition.

S’il dort depuis 3h ne le réveillez pas, il se rattrapera, (surveillance quand même  que tout va bien évidemment et en dehors de toutes pathologies je le répète).

On donne à téter nuit et jour, c’est lui qui impose le rythme. Certains bébés font leurs nuits très rapidement.

La taille de la poitrine n’a aucune importance, (le sein n’est pas une usine de stockage) et la taille du bout de sein encore moins !

Le bout de sein en silicone, ne va faire, selon moi, que poser problème pour téter, induire bébé en erreur, attenuer la stimulation et vous faire douter de vos capacités.

Pour téter, le bébé prend l’aréole entière dans sa bouche, fait une pression en haut et en bas, place sa langue « en gouttière » sous le mamelon pour récupérer le lait qui va être éjecté, c’est comme ça qu’il boit, nul besoin d’un mamelon de la taille d’une tétine ! (la tétée au biberon est complètement différente, elle est plus facile pour lui mais vous l’induisez en erreur si vous osciller entre les deux)

 

N’oubliez pas que c’est bébé qu’il faut amener à votre sein et non le contraire, sinon attention aux crevasses ! (N’hésitez pas à le guider, maintenez correctement sa tête avec votre main droite si vous êtes droitière, tenez le sein de la main gauche, faites perler du lait (il en connaît l’odeur), il ouvre alors la bouche et vous le menez à vous et l’encouragez à prendre toute l’aréole, persévérez, quand le sein est bien pris vous le savez instantanément, bébé est détendu et vous le voyez avaler). Un bébé qui boit bien mouille automatiquement bien ses couches.

 

Pour soulager les crevasses, vous pouvez, par exemple,  utiliser la crème Lansinoh à base de lanoline pure (c’est ce que je prenais), et/ou faire perler la dernière goutte de votre lait en fin de tétée et l’étaler sur tout le mamelon, laissez sécher avant de vous rhabiller. Le lait maternel a des pouvoirs cicatrisants et bien d’autres pouvoirs encore.

 

La montée de lait, dans ces conditions, devrait se faire rapidement et là il va falloir que bébé tête pour éviter l’engorgement.

Que les seins soient plutôt durs et lourds dans les premiers temps est tout à fait normal, cela va se réguler.

Sachez que la composition du lait maternel, depuis le colostrum (première substance très riche avant la montée de lait) va évoluer selon l’âge de l’enfant,  évolue au cours d’une même journée et au cours d’une même tétée pour fournir à bébé tout ce dont il a exactement besoin.

Formidable machine !

 

Vous pouvez  avoir plein d’informations sur le site de « La Leche League ».

 

Je crois savoir qu’il y a eu des soucis avec un médicament stimulant l’allaitement, il y a quelques temps, mais il faut savoir que si le processus est bien enclenché dès le départ il n’y a besoin de rien ! Ceux qui vous parleront d’inégalité sur ce point là n’ont rien compris ! Toutes les femmes sont apte à allaiter leur bébé et si le départ a eu quelques contretemps, c’est rattrapable. Ainsi, Mère Nature a prévue une multitude de plantes qui stimule la lactation (fenugrec, anis, ortie…), qui fonctionne vraiment bien et sans danger pour bébé. Vous trouverez aussi des tisanes d’allaitement toutes prêtes, bien agréable à boire (j’ai testé Weleda pour ma part car j’ai allaité 18 mois et parfois les montées de lait étaient un peu moins importantes dans le temps).

D'une manière générale, le bébé ne sera pas carencé en vitamines, c'est la maman qui sera carencée car le corps donnera au lait tout ce qui est nécessaire. Si elle veut maintenir une bonne santé pour elle et son enfant, il faut que les apports en vitamines et minéraux soient impeccables.

 

Les tétées seront peut être plutôt courtes au tout début, stimulez bébé, chatouillez lui un peu les pieds s’il s’endort trop vite (rire).

Ensuite il va prendre son rythme.

Vous pouvez ressentir des tensions aux seins plus ou moins vives lors de l’éjection à chaque début de tétée mais cela se calme rapidement.

Vous allez ressentir des contractions utérines les premiers jours puis elles vont aussi se calmer.

Tout cela vous informe que tout se passe bien !

 

Quand vous serez à l’aise, vous pourrez vous allonger pour donner le sein, ça peut être plus reposant pour vous dans certains cas.

 

D’autres positions peuvent soulager grandement en cas d’engorgement important et j’en parle dans un autre thème sur la mastite.

Il y aussi les poussées de croissance du nourrisson qui peuvent conduire parfois à des complications en raison du rapport de l’offre et de la demande non adaptée. C'est-à-dire qu’aux environs de l’âge de 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois et 12 mois, bébé va réclamer plus que vous ne pourrez donner et il semblera ne pas réussir à se rassasier. Cela dure quelques jours. Comme il va téter beaucoup plus, les seins vont s’adapter et fournir beaucoup plus aussi, assez rapidement. Lorsque le bébé reprend un rythme de tétées normales, les seins font mal car il faut maintenant une adaptation dans l’autre sens. C’est à ce moment qu’il faut être attentive pour éviter l’engorgement. Je vous conseille d’avoir à la maison un tire lait pour ne retirer que l’excédent du « trop plein de lait » dans les seins et vous soulager et surtout sans stimuler de trop. Vous pouvez aussi le faire à la main, notamment sous une douche chaude.

 

Sachez que le lait ne tarit pas si la régularité est présente, il ne devient pas non plus mauvais à un certain moment. Beaucoup de femmes allaitent très longtemps.

Par contre, il est vrai que votre état émotionnel se reflète dans le lait que vous donnez. Ainsi, si vous êtes frustrée, en colère, très triste, vous ne devriez pas allaiter tout de suite car ces énergies sont transmises dans le lait et sont néfastes pour le bébé.

C’est une belle histoire d’amour avec votre tout petit, ne vous en privez pas sous prétexte du regard d’autrui ou d’auto jugement quant à vos capacités.

 

Si vous en avez besoin, sachez qu’il existe des conseillères en lactation et le site internet, je l’ai déjà dit, de la Leache league qui est une mine d’informations.

 

Je suis néanmoins persuadée que chaque femme sait parfaitement allaiter son propre enfant si on lui laisse le droit de suivre son intuition.

 

Belle aventure à toutes !

Rédigé et Publié le 02/04/20 par hevaventur.com